Hybridation in situ (HIS)

Principe de l'Hybridation in situ

HIS open book sur embryon de poulet par le robot HIS IHC

ISH sur Moelle open-book. Obtenu par  Equipe Castellani INMG

L’hybridation in situ (HIS), est une méthode par laquelle le profil d’expression spatial et temporel de différents gènes peut être visualisé.

Cette démarche consiste à injecter des réactifs et des colorants dans les cellules, et ainsi voir la localisation et l’activation de ces gènes.

Cette méthode est une technique de détection indirecte qui vise les acides nucléiques. Son principe repose sur la propriété qu’ont 2 séquences nucléiques complémentaires de s’apparier de façon spécifique et extrêmement forte.

Les acides nucléiques sont des macromolécules qui sont des unités de structures de composants cellulaires telles que l’ADN ou l’ARN. En utilisant des sondes complémentaires couplées à un marqueur, il est possible d’étudier de façon précise la localisation ou l’expression d’un gène au sein d’un échantillon (lame, tissu, embryon).

Si cette technique est réalisée manuellement, elle devient très rapidement lourde à mettre en oeuvre, en particulier sur un objet tridimensionnel tel qu’un fragment de tissus ou un embryon. L’HIS sur un échantillon wholemount, nécessite un entre 3 et 5 jours de manipulations difficiles ainsi que des chronométrages fastidieux entraînant des risques d’erreur et de dégradation des échantillons.

Grâce au Flo400, un automate de biotechnologie, les échantillons in toto sont soumis à un flux continu de sondes et de réactifs, ce qui permet un transfert des sondes jusqu’au noyau des cellules ainsi qu’une préservation de l’intégrité de l’échantillon. Le recyclage continue des sondes ARN et des solvants réduits le temps d’analyse et de lavages nécessaires à l’obtention des résultats.

Comme on peut le voir ci-dessous, on observe la localisation des gènes recherchés, marqués grâce aux réactifs et aux colorants, dans les embryons et cellules étudiés.

L’automate permet aussi d’effectuer de l’immmunohistochimie, d‘hybridation in situ en fluorescence et de transparisation

Domaines d’application

Biologie du développement, biologie végétale, dermo-cosmétique, oncologie, cancérologie, toxicologie…
Découvrez notre
Si vous désirez plus d’informations,

Hybridation in situ sur des échantillons in toto marqués au Runt X
Hybridation in situ sur embryon de poulet pour l'identification des gènes NUAK1 et NUAK2 aux stades HH16 à 20

W-HIS in chick embryo

Hybridation in situ in toto sur embryon de zebrafish

W-HIS in Zebrafish embryo

 

En savoir plus :